L'actualité de la chirurgie esthétique

Tout savoir sur les dernières tendances en esthétique

Archive for août 2012

Nous ne sommes plus faits pour vieillir

leave a comment »

Dr Christophe de JaegerLe docteur Christophe de Jaeger est médecin-gériatre, directeur de l’Institut de Jaeger à Paris, professeur de physiologie médicale et titulaire de la première chaire européenne de la longévité à l’Université des sciences appliquées de Belgrade.

Il a publié le livre Nous ne sommes plus faits pour vieillir paru aux Editions Grasset qui explique pour le grand public la méthode personnalisée qu’il a élaborée pour continuer à vivre autonome et en bonne santé bien au-delà de 100 ans. Son objectif est de prendre en charge le vieillissement, de l’améliorer, de le maîtriser, voire de l’inverser grâce à l’optimisation physiologique. Il s’agit d’une démarche active qui allie la physiologie à la médecine pour réaliser un bilan complet de l’organisme du patient et rétablir son équilibre physiologique personnel, grâce à cinq principaux axes : les correcteurs physiologiques, les adjuvants, l’équilibre nutritionnel, l’équilibre hormonal et l’activité sportive.

Le processus de vieillissement s’exprime le plus visiblement sur notre peau qui se ternit, s’amincit, se ride et se flétrit. A ces aggressions internes se rajoutent les aggressions externes (soleil, tabac, etc.). La tendre, la combler, la stimuler grâce aux techniques de médecine ou de chirurgie esthétique traite le vieillissement en surface mais il se poursuit et s’accélère dans l’organisme.

La médecine anti-âge gère de la façon la plus intelligente possible le capital santé de chaque personne.  Elle distingue deux notions que l’on a souvent trop tendance à confondre : l’âge chronologique, le nombre d’années à partir de la date de naissance et l’âge physiologique d’une personne ou d’un organe (artères, muscles, os, métabolisme…) qui correspond à son âge réel. Contrairement à l’âge chronologique qui ne peut qu’augmenter, l’âge physiologique peut se dégrader, rester stable ou s’améliorer.

C’est une approche totalement différente de la prise en charge du vieillissement par les techniques esthétiques quant aux objectifs et aux techniques employées, mais qui peuvent être complémentaires.

Publicités

Written by actuchirurgieesthetique

29 août 2012 at 08:52

Le Lou Job, l’opération esthétique pour porter des talons aiguilles

with one comment

Chaussures Christian LouboutinLe Lou Job, c’est quoi ? Des injections de collagène dans le talon et sous les coussinets des pieds qui permettent de supporter les talons aiguilles sans douleur. Une opération de chirurgie esthétique qui doit son nom aux célèbres escarpins Christian Louboutin.

L’intervention coûte 450€ avec un renouvellement tous les 6 mois. Pour un effet plus durable, certains médecins préconisent de substituer sa propre graisse au collagène.

L’idée qui consiste à ne plus adapter la chaussure à son pied mais le pied à la chaussure est née en Angleterre et séduit de plus en plus de femmes. Les ventes de talons aiguilles ont quadruplé au cours des 12 derniers mois et la demande de Loub Jobs a augmenté de 21% sur le même période.

Pourtant, porter des talons aiguilles n’est pas sans risques. Le port des talons hauts compromet la puissance musculaire de la jambe et augmente le risque de chutes et de blessures.

Written by actuchirurgieesthetique

24 août 2012 at 09:00

Bilan de juin 2012 de l’ANSM sur le retrait des prothèses PIP

leave a comment »

Le nombre de retraits de prothèses PIP continue de progresser en France. A la fin juin 2012, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) annonce que 11 256 femmes ont eu un retrait de leurs prothèses dont 7 211 à titre préventif.

Les événements indésirables sont fréquents et concernent principalement des ruptures de prothèses observées chez 2 862 femmes et des réactions inflammatoires chez 1 584 femmes.

Les ruptures de prothèses PIP surviennent en moyenne après 5 ans et 9 mois. Elles sont détectées grâce à la pratique d’échographies systématiques de surveillance ou d’échographies réalisées lors des bilans pré-opératoires précédant le retrait.

Les réactions inflammatoires surviennent en moyenne après 5 ans et 5 mois. Elles se manifestent sous la forme de coques, de siliconomes, d’inflammations ou d’infections, d’adénoptahies, de lymphorées, de nécroses,  d’indurations et de nodules.

L’ANSM rappelle que les données disponibles aujourd’hui permettent de conclure à l’absence d’un risque plus important de cancer chez les femmes porteuses d’implants PIP. L’agence recommande toutefois aux femmes un retrait à titre préventif compte tenu de la fréquence et de la précocité des événements indésirables observés anormalement chez les porteuses d’implants PIP.

30 000 femmes sont porteuses de prothèses mammaires PIP en France. 18 744 femmes restent donc potentiellement encore concernées.

Written by actuchirurgieesthetique

23 août 2012 at 08:27

Hors-série 60 Millions de consommateurs sur la médecine et la chirurgie esthétique

leave a comment »

Année après année, les études professionnelles et les sondages auprès du grand public montrent qu’un nombre toujours plus important de personnes font appel aux techniques de médecine et de chirurgie esthétique.  Le secteur de l’esthétique est en pleine croissance et devrait progresser au niveau mondial de plus de 10% par an, au moins jusqu’en 2016.

Ces chiffres démontrent que la médecine et la chirurgie esthétique sont en train de conquérir rapidement de nouveaux publics. Le marché se démocratise et concerne toutes les origines sociales, les professions et les catégories d’âge. L’esthétique réservée à une élite, c’est fini !

60 Millions de consommateurs a eu la bonne idée de consacrer son hors-série de l’été à la médecine et à la chirurgie esthétique. Un investissement de 5,90€ qui en vaut la peine pour s’informer avant d’entreprendre une démarche auprès d’un professionnel.

D’abord, une explication de toutes les techniques de médecine et de chirurgie esthétique. Les indications, les contre-indications, les modalités de l’intervention, les résultats attendus et les complications possibles. Les textes sont clairs, complets et facilement compréhensibles par tous. Un moyen simple et efficace de connaître l’état de l’art en 2012 !

Ensuite, technique par technique, les prix pratiqués. Il est également indiqué si une prise en charge est possible par l’assurance maladie. Très utile pour se décider en fonction de son budget.

Enfin, des conseils pour bien choisir son praticien et trouver la bonne clinique. Sont également abordés les recours dont dispose un patient en cas de problème ainsi que les risques du tourisme médical.

Un seul regret, ce hors-série ne parle pas de la chirurgie intime et de l’esthétique dentaire, des domaines pourtant eux aussi en plein boom.

Source : 60 Millions de consommateurs, Hors-série n°162 – Beauté, les progrès de la médecine et de la chirurgie esthétiques. En vente en kiosque ou sur le site.

Written by actuchirurgieesthetique

20 août 2012 at 08:55