L'actualité de la chirurgie esthétique

Tout savoir sur les dernières tendances en esthétique

Archive for the ‘Chirurgie esthétique’ Category

Des photos incroyables avant/après de chirurgie esthétique en Corée

leave a comment »

Photo avant / aprèsAvec 16 opérations pour 1000 habitants, la Corée du Sud s’impose comme le pays champion du monde de chirurgie esthétique. Frédéric Ojardias, correspondant RFI, expliquait dans un reportage qu’il y avait partout des publicités dans la presse, dans le métro.

Un tumblr  recense des photos avant/après de Coréens ayant subi des opérations de chirurgie esthétique. Et les métamorphoses sont frappantes. A tel point que l’on se demande si les photos n’ont pas été retouchées. Après l’étape bistouri, les mâchoires carrées deviennent anguleuses, les nez se retrouvent affinés, les yeux agrandis. Des transformations radicales, extrêmement répandues en Corée.

Publicités

Written by actuchirurgieesthetique

31 janvier 2013 at 14:44

Plus de 90 opérations de chirurgie esthétique pour ressembler à Ken et Barbie

leave a comment »

kenAgé de 32 ans, l’américain Justin Jedlica veut se rapprocher un maximum de la perfection incarnée par Ken. Pour lui ressembler, Justin a subit plus de 90 opérations de chirurgie esthétique. Une transformation qu’il a commencée alors qu’il n’avait que 18 ans et qu’il ne compte pas arrêter. Pour lui, son corps est comme une oeuvre que la chirurgie lui permet de sculpter, selon ses envies. Il explique : »J’ai toujours été attiré par la chirurgie esthétique parce que c’est un prolongement de ma créativité ». Il aime d’ailleurs partager sur Instagram l’avancée de ses opérations aves ses fans.

De son côté, Valeria Lukyanova, âgée de 24 ans, a poussé à l’extrême sa fascination pour Barbie. Elle est passée par de nombreuses opérations chirurgicales pour obtenir une taille très fine et des yeux en amande, dont des lentilles de couleur et un maquillage façon manga exagère encore l’expression. Valeria Lukyanova a trouvé une autre Barbie,Olga Oleynik. Les deux jeunes femmes vivent en Ukraine et se sont rencontrées sur Internet il y a cinq ans. « Nous avons les mêmes cheveux, le même maquillage et nous sommes même habillés de manière similaire. Nos amis pensent que nous sommes des sœurs de sang. Nous sommes vraiment des sœurs, mais spirituellement », explique Valeria Lukyanova au journal Daily Mail.barbie-3

Que pense Ken des 2 poupées Barbie ? Même s’il les trouve belles, il pense que leur look est en grande partie dû au maquillage, aux perruques et à des corsets amincissants et que les Drag queens font pareil depuis des années. Pas très sympa, il ne faudra pas compter que ces trois-là jouent à la poupée !

Written by actuchirurgieesthetique

8 janvier 2013 at 10:22

Bilan d’octobre 2012 de l’ANSM sur le retrait des prothèses PIP

leave a comment »

ANSMLe nombre de retraits de prothèses PIP continue de progresser en France. A la fin octobre 2012, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) annonce que 14 327 femmes ont eu un retrait de leurs prothèses dont 10 042 à titre préventif.

C’est 3 071 femmes de plus qu’en juin 2012.

Chez 7 919 femmes, les prothèses ont été retrouvées intactes lors de l’explantation et aucun signe clinique n’a été observé.

Les événements indésirables sont fréquents et concernent principalement des ruptures de prothèses observées chez 3 290 femmes et des réactions inflammatoires chez 1 957 femmes.

Les ruptures de prothèses PIP surviennent en moyenne après 6 ans et 1 mois. Elles sont détectées grâce à la pratique d’échographies systématiques de surveillance ou d’échographies réalisées lors des bilans pré-opératoires précédant le retrait.

Les réactions inflammatoires surviennent en moyenne après 5 ans et 9 mois. Elles se manifestent sous la forme de coques, de siliconomes, d’inflammations ou d’infections, d’adénoptahies, de lymphorées, de nécroses,  d’indurations et de nodules.

30 000 femmes sont porteuses de prothèses mammaires PIP en France. 16 673 femmes restent donc potentiellement encore concernées.

Written by actuchirurgieesthetique

13 décembre 2012 at 14:19

Quality ist Key, une campagne de sensibilisation sur l’importance de la qualité des produits à usage esthétique

leave a comment »

Quality ist KeyLe laboratoire Allergan a choisi de lancer une campagne européenne de sensibilisation des patients et des professionnels de santé sur l’importance de la qualité des produits à usage esthétique (botox, acide hyaluronique, implants mammaires).

La campagne, intitulée Quality is Key, a été mise en place dans 8 pays européens afin d’encourager les médecins à dialoguer avec leurs patients avant l’acte esthétique.

Allergan énonce 5 questions à poser à son médecin sur les procédures esthétiques pour permettre au patient de faire son choix sereinement. Les médecins et les cliniques distribuent également des dépliants d’information dans les salles d’attente.

Question N°1 : Quelles marques de produits utilisez-vous et pourquoi ? Quand il s’agit de qualité, tous les produits ne répondent pas aux mêmes exigences. Il est donc important de comprendre en quoi ils peuvent être différents, et d’en parler avec votre médecin.

Question N°2 : Le produit a-t-il fait l’objet d’une recherche et de tests approfondis ? Les produits utilisés en esthétique doivent faire leurs preuves grâce à la recherche scientifique, donc n’hésitez pas à poser des questions à propos de leur sécurité et de leur efficacité.

Question N°3 : Faites-vous confiance au fabricant, et si oui, pourquoi ? Lorsque votre corps est en jeu, il faut savoir exiger le meilleur. Découvrez en plus sur l’expérience, la qualité et la réputation de l’entreprise qui fabrique le produit.

Question N°4  : Ce produit est-il couramment utilisé dans le monde ? La confiance vient avec la connaissance et l’expérience. Obtenez plus d’informations sur l’utilisation du produit par les patients et médecins à travers le monde.

Question N°5 : Les résultats de ce produit vous satisfont-ils, vous et vos autres patients ? Afin de recevoir le produit qui correspond le mieux à vos besoins, expliquez à votre médecin les résultats que vous souhaitez obtenir, et demandez à voir les résultats obtenus par d’autres patients.

Une belle démarche de transparence à souligner de la part du laboratoire Allergan.

Written by actuchirurgieesthetique

22 novembre 2012 at 13:09

Faire financer ses prothèses mammaires avec MyFreeImplants.com

leave a comment »

MyFreeimplants.comUne opération de chirurgie esthétique représente un investissement financier important. Pour celles qui n’ont pas la chance d’avoir la somme nécessaire, il existe de nombreux moyens se procurer l’argent. Certaines font patiemment des économies, d’autres reçoivent un prêt de leurs amis ou de leurs proches, d’autres encore ont recours à un crédit de consommation classique.

Un nouveau moyen de financer un projet sans débourser un euro est apparu : le crowdfunding ou le financement par les internautes. A l’étranger et notamment dans les pays anglo-saxons, le crowdfunding marche déjà très fort. En France, il fait des débuts timides. Ce système de financement est utilisé dans des domaines très variés comme la création d’entreprise, le prêt de micro-crédits pour des personnes sans ressources, la production de films, le paiement des frais universitaires, etc.

Ce système est aussi désormais possible en chirurgie esthétique.

Le site américain Myfreeimplants.com est un réseau social qui propose ainsi aux jeunes femmes qui souhaitent se faire poser des prothèses mammaires de faire financer leur opération par des internautes. Pour cela, il leur suffit d’afficher des photos d’elles en soutien-gorge sur le site et de séduire de généreux bienfaiteurs, des hommes qui en l’échange de quelques conversations intimes via webcams, photos, et autres menus services, seront sponsors des opérations chirurgicales, entièrement gérées par le site puisque les chirurgiens esthétiques référencés sont directement payés par Myfreeimplants.com.

Un moyen de financement pour celles qui n’ont pas froid aux yeux !

Written by actuchirurgieesthetique

15 novembre 2012 at 13:50

Publié dans Chirurgie esthétique

Tagged with

Application de la TVA sur les actes de chirurgie esthétique

leave a comment »

A partir du 1er octobre 2012, les actes de chirurgie, de médecine et de dermatologie à visée purement esthétique sont taxés à 19,6% de TVA. Cette décision de la Direction générale des Finances publiques (DGFiP) fait suite à une décision de la Cour de justice de l’Union européenne de 2003 qui considère que ces actes ne peuvent être considérés comme poursuivant un but thérapeutique et doivent, par conséquent, être soumis à la TVA.

Le gain pour les caisses de l’Etat serait de 23 millions d’€uros pour un marché  évalué en 2012 à 120 millions d’€uros.

Pour déterminer de façon pratique si un acte poursuit effectivement une finalité thérapeutique et se trouve à ce titre exonéré de TVA, l’administration propose une méthode. L’acte est-il pris en charge totalement ou partiellement par l’Assurance maladie ? oui, pas de TVA. Non, application de la TVA.

Le syndicat national de la chirurgie plastique reconstructrice et esthétique (SNCPRE) s’oppose bien évidemment avec vigueur à cette décision. Il estime que la taxation de ces actes est illégale et injuste.

Illégale, parce que les actes de chirurgie esthétique (liposuccion, prothèses mammaires, etc.) auraient dans leur grande majorité une visée thérapeutique puisqu’ils soulagent les complexes des patients. Par contre,  les actes cosmétiques (épilation, injections anti rides, peelings, etc.) pourraient être soumis à la TVA. Leurs collègues médecins et dermatologues apprécieront !

Injuste, parce que cette hausse pénalisera les patients, parmi lesquels nombre de personnes très modestes qui ne pourront supporter une hausse brutale de près de 20% des prix calculés sur le shonoraires du chirurgien.

Une réunion entre l’Etat et les représentants des chirurgiens n’ayant pas permis de trouver un terrain d’entente, les chirurgiens ont introduit au Conseil d’Etat une requête pour abus de pouvoir contre l’administration fiscale et engagé un référé contre le texte administratif. Ironie de cette affaire : parmi les praticiens concernés par la décision du fisc, figure le nouveau ministre du Budget, Jérôme Cahuzac. Chirurgien esthétique de formation, marié à une dermatologue spécialisée dans la greffe de cheveux, il va devoir trancher le contentieux entre son administration et ses confrères.

Written by actuchirurgieesthetique

4 octobre 2012 at 09:23

Les nouveaux enjeux de la tendance anti-âge

leave a comment »

France 5Interdit de vieillir, le prix à payer, un documentaire réalisé par le documentaire d’Amal Mogaizel a été diffusé sur le 23 septembre sur France 5. Le sujet: la beauté et la jeunesse sont des produits de consommation que tout le monde veut s’offrir.

La demande qui consiste à avoir une meilleure harmonie entre l’intérieur et l’extérieur de soi est toujours forte mais le bien-être n’est plus le seul enjeu de cette tendance anti-âge. l’évolution de la société fait ressortir de nouvelles attentes.

Jean-François Amadieu, sociologue, explique que de plus en plus d’hommes et de femmes déclarent et avouent aller voir le chirurgien esthétique pour des raisons professionnelles. C’est même un phénomène intéressant de constater que de plus en plus de gens le disent clairement et ne disent plus, comme c’était souvent le cas dans le passé, c’est pour me sentir mieux quand je me regarde dans la glace. Les gens maintenant ont intégré le fait que les critères de jugement pour accéder à un emploi ou garder son job, c’est aussi les kilos en trop ou l’apparence en général et, du coup, les gens le savent de plus en plus et ils vont évidemment utiliser la chirurgie esthétique pour ça.

Elisabeth Azoulay, Ethnologue, explique à son tour qu’il y aussi un autre enjeu sociétal. Aujourd’hui, les couples se font et se défont fréquemment. Il y a des familles recomposées et des hommes et des femmes qui, dans leur vie, ont deux, trois, quatre unions. C’est beaucoup ! Et donc on a des personnes qui sont un peu tout le temps sur le marché et ont besoin d’être à leur avantage à tout âge.

Written by actuchirurgieesthetique

27 septembre 2012 at 15:11