L'actualité de la chirurgie esthétique

Tout savoir sur les dernières tendances en esthétique

Archive for the ‘Médecine anti-âge’ Category

L’esthétique au masculin

leave a comment »

L'Esthétique au masculinLe docteur Catherine de Goursac a publié un livre aux Editions Ellebore consacré à L’esthétique au masculin.

Les hommes sont de plus en plus nombreux à avori recours à la médecine et à la chirurgie esthétique. ce n’est pas pour autant qu’ils ont les mêmes demandes que les femmes. Au-delà des différences existant au niveau de la peau, leurs attentes sont spécifiques. L’homme qui consulte le fait presque toujours pour gommer la fatigue de son visage, redynamiser son allure, avoir plus d’allant, en un mot avoir l’air plus performant dans un environnement professionnel exigeant et souvent sans merci pour les plus de 45 ans.

En médecine esthétique, le public masculin a besoin de techniques efficaces, rapides et qui agissent en une seule fois et permettent d’éviter au maximum l’éviction sociale. Il n’aime pas l’idée d’avori à revenir régulièrement au cabinet médical pour de petits gestes d’entretien. Voilà pourquoi, il apprécie tout particulièrement la toxine botulique, l’acide hyaluronique, les traitements des cicatrices d’acné comme ceux destinés à améliorer la qualité de la peau, sans oublierles séances d’épilation laser.

En ce qui concerne la chirurgie esthétique, les tendances sont similaires et les demandes les plus nombreuses portent sur la chirurgie des paupières, la liposuccion, les gynécomasties, les oreilles décollées et le lifting du visage.

Un seul bémol, les hommes se prennent en charge au coup par coup au lieu d’intégrer une prise en charge globale basée sur la prévention en général, sur une bonne hygiène de vie où l’alimentation équilibrée et l’exercice physique jouent un rôle fondamental. Ils viennent pour une demande précise mais cela s’arrête là.  Dans ce domaine, le contraste est frappant entre les hommes et les femmes.

Written by actuchirurgieesthetique

20 septembre 2012 at 14:33

Nous ne sommes plus faits pour vieillir

leave a comment »

Dr Christophe de JaegerLe docteur Christophe de Jaeger est médecin-gériatre, directeur de l’Institut de Jaeger à Paris, professeur de physiologie médicale et titulaire de la première chaire européenne de la longévité à l’Université des sciences appliquées de Belgrade.

Il a publié le livre Nous ne sommes plus faits pour vieillir paru aux Editions Grasset qui explique pour le grand public la méthode personnalisée qu’il a élaborée pour continuer à vivre autonome et en bonne santé bien au-delà de 100 ans. Son objectif est de prendre en charge le vieillissement, de l’améliorer, de le maîtriser, voire de l’inverser grâce à l’optimisation physiologique. Il s’agit d’une démarche active qui allie la physiologie à la médecine pour réaliser un bilan complet de l’organisme du patient et rétablir son équilibre physiologique personnel, grâce à cinq principaux axes : les correcteurs physiologiques, les adjuvants, l’équilibre nutritionnel, l’équilibre hormonal et l’activité sportive.

Le processus de vieillissement s’exprime le plus visiblement sur notre peau qui se ternit, s’amincit, se ride et se flétrit. A ces aggressions internes se rajoutent les aggressions externes (soleil, tabac, etc.). La tendre, la combler, la stimuler grâce aux techniques de médecine ou de chirurgie esthétique traite le vieillissement en surface mais il se poursuit et s’accélère dans l’organisme.

La médecine anti-âge gère de la façon la plus intelligente possible le capital santé de chaque personne.  Elle distingue deux notions que l’on a souvent trop tendance à confondre : l’âge chronologique, le nombre d’années à partir de la date de naissance et l’âge physiologique d’une personne ou d’un organe (artères, muscles, os, métabolisme…) qui correspond à son âge réel. Contrairement à l’âge chronologique qui ne peut qu’augmenter, l’âge physiologique peut se dégrader, rester stable ou s’améliorer.

C’est une approche totalement différente de la prise en charge du vieillissement par les techniques esthétiques quant aux objectifs et aux techniques employées, mais qui peuvent être complémentaires.

Written by actuchirurgieesthetique

29 août 2012 at 08:52